Présentation

« Christine de Rivoyre, dans notre littérature, c’est un ton, un tempérament, une manière d’être face à la vie, et c’est surtout un style », a écrit Jacqueline Piatier, la fondatrice du Monde des livres.

 

Née en 1921, à Tarbes, et morte en 2019, à Paris, sa vie et son œuvre restent largement associées aux Landes d’où sa famille était originaire et où elle choisit de vivre dès les années 1970. Son œuvre romanesque mettant en scène des femmes libres et indépendantes connut un succès à la fois public et critique, à l’instar du Petit Matin, Prix Interallié 1968. Son style mordant et sensible, voire lyrique quand il s’agit de décrire la nature, a souvent été comparé à celui de Colette. 

La Maison de Christine de Rivoyre (Landes)

Située dans le Marensin, entre terre et mer, la maison de Christine de Rivoyre à Onesse-Laharie est au cœur de la vie et de la création de la romancière qui à partir du Petit matin, publié en 1968, en fit une de ses principales sources d’inspiration.
Actuellement fermée au public, elle fait l’objet d’un projet d’aménagement en vue de son ouverture à la visite à l’occasion du Centenaire de l’auteure de La Mandarine et de Boy, en 2021. Plus de renseignements prochainement.

Contact

Association Les Amis de Christine de Rivoyre

amisderivoyre@orange.fr